LIGNE FERROVIAIRE SAINT QUENTIN-GUISE- HIRSON  via NOYALES


Le 18 janvier 1869  fut fondée par des industriels de la région de Saint-Quentin une société anonyme ayant pour objet la construction et l'exploitation d'un chemin de fer d'intérêt local de Saint-Quentin à Guise par la vallée de l'Oise.

La guerre de 1870 retarda les travaux et la ligne ne fut ouverte à l'exploitation qu'en août 1875.

La compagnie prospéra de 1875 à 1914, date à laquelle le réseau entier fut envahi, le restant pendant plus de quatre ans. Cela occasionna d'immenses destructions, une reconstruction totale du réseau était alors nécessaire. La Compagnie des chemins de fer départementaux de l'Aisne, quant à elle, créée en 1905 et filiale de la compagnie de Saint-Quentin à Guise, était dans une meilleure situation, son réseau ayant été moins dévasté.

En 1922, une fusion fut réalisée, la nouvelle société pris le nom de Compagnie des chemins de fer secondaires du Nord- Est

Hélas, dès 1935, le déficit s'installe, amenant inexorablement à des fermetures de lignes, pour cause de non rentabilité. Une grosse partie du trafic était alors apportée par le transport de betteraves et il suffisait que la récolte soit mauvaise pour aggraver les difficultés financières de la Compagnie.

Pourtant, malgré la concurrence routière, le Conseil général de l'Aisne est convaincu que le chemin de fer reste indispensable au développement des contrées qu'il dessert : c'est ainsi qu'il achète, en 1949, trois autorails modernes qui rendront le service voyageurs plus confortable et plus rapide. C'est pour empêcher un arrêt d'exploitation préjudiciable à l'économie locale que, le 1er janvier 1952, il crée la Régie Départementale des Transports de l'Aisne (R.T.A.), en rachetant les concessions des lignes de la Compagnie des Chemins de fer Secondaires du Nord-Est.

La Régie créa et développa des moyens d'exploitation modernes qui ont permis de maintenir le transport par fer partout où il était rentable. Ailleurs, l'autocar a pris les relais de la micheline, alors que c'est en camions que les betteraves rejoignent les sucreries. Le rail ne relie plus directement Guise à Saint-Quentin via Noyales depuis 1965.

280_001 gare de noyales

noyales la gare

Numériser0001

rue de proix

compteur.js.php?url=lBppbuvoRf0%3D&df=nP